Le café est la boisson la plus consommée dans le monde est contient de forts principes actifs dont naturellement la caféine et de puissants oxydants tels que la catéchine dues à la torréfaction en quantité similaire au cacao.

Les bienfaits sportifs

Le premier des bienfaits est sans aucun doute la présence de la caféine qui est un puissant carburant pour l’augmentation des performances sportives.

La caféine augmente la quantité d’acide gras dans le sens permettant ainsi aux muscles d’absorber et de brûler les graisses pour les convertir en carburant.

 

Au final, les réserves en glucides permettent au corps de les utiliser plus tard.

Puisque le café contient une source importante en caféine, la circulation sanguine s’en trouve fluidifiée. Dès lors, les nutriments et l’oxygène atteignent instantanément les muscles qui en résulte ainsi de meilleures performances sportives. Performance confirmée, puisque la consommation de café avant l’heure de l’entraînement réduit la douleur musculaire et permet de dépasser ses limites.

La caféine permet également d’accroître la contraction des muscles au même titre que le cacao et renforce la qualité des séances et à combattre la fatigue.

 

Quels dosages?

Pour tout individu la charge se situe à 5 mg par kilo de corps. Il s’agit de ne pas dépasser la dose recommandée puisque ses effets secondaires provoquent une augmentation du rythme cardiaque, des maux de tête ainsi qu’une nervosité. Commencer à 3 mg par kilo de corps semble un excellent compromis pour tester sa résistance à la caféine et obtenir de premiers résultats en entraînement.

 

Les nutriments du café

Outre sa forte teneur en caféine et en catéchines, le café est composé de magnésium. Le magnésium participe au développement osseux et à la construction du métabolisme protéinique. La contraction musculaire en est un bon exemple.

La vitamine B3 contribue à la bonne production d’énergie à partir des glucides, des lipides et des protéines. La vitamine B2 contribue à la réparation des tissus. Le cuivre et l’acide patothénique permettent la formation de l’hémoglobine, la défense du corps contre les radicaux libres ainsi que la fabrication des neurotransmetteurs.